AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au bord du merveilleux, Partie 1.

Aller en bas 
AuteurMessage
Gentleman Murderer
Admin
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 22
Localisation : Néant.

MessageSujet: Au bord du merveilleux, Partie 1.   Ven 11 Fév - 10:20

Armelina O'Celrose se trouvait devant les arbres siamois qui ouvraient le passage du Pays des Merveilles. Le chat à poils rouges se tenait sur une branche d'un de ces arbres, il l'observait. Ce chat n'avait pas un immence sourire sur le visage, non, son sourire était de taille moyenne. Mais ses rayures au visage faisaient penser à un maquillage de clown. Il avait les poils en bataille.


<< Alors, tu y vas ?, questionna le chat
- Je... Je ne sais pas..., répondit-elle d'une voix presque muette
- Ne veux-tu pas voir toutes ces merveilles que je t'ai promises ?>>
Soudain grand silence, "Dois-je y aller? Me sortir de ce luxe ?" pensa Armelina. Après tout ce serait la première fois qu'elle s'en irait.
<< Tu appelles cela un luxe ? Ha !, gloussa le chat, Si tu viens avec moi tu auras absolument tout ce que tu désires ! Toutes les fleurs, les robes, tous les bijoux ! Tu auras même ton propre château !
- C'est...
- Une vie de rêve, l'interrompa-t'il. Et qui sait, tu pourrais... trouver l'amour ?
Armelina leva les yeux vers le chat, étonnée.
- Ce trèfle à quatre feuilles, sous tes pieds, n'est-ce pas signe de bonheur ?, continua le chat, Je te promet tout ce que tu aurais jamais rêvé ! Tout ! Mon enfant, tu pourrais fonder une famille...
- Non !, cria vite la jeune fille
- Non ? Tu refuses ce que je t'offre ?!
- Non !, réponda-t'elle confuse, Je ne veux pas fonder de famille !
- Mais... Tu est égoïste, dis-moi ? Tu veux tout garder pour toi, toi seule ? Hm... C'est fou... Non, simplement humain...>>
Le chat se mit à parler tout seul, se faisant une raison à propos de l'égoïsme de l'Homme etc... Pendant ce temps Armelina regardait les fleurs... Elle se demandait si, par hasard, elles pourraient la mettre sur la bonne voie; rester, ou partir vers l'inconnu ? Grand moment de solitude. Puis elle se décida à parler aux fleurs, elle se baissa donc vers elles :
<< Bonsoir, mesdames, mesdemoiselles ?, dit-elle en un murmure
Les fleurs ne répondirent pas. Une idée vint à l'esprit d'Armelina, un poème. Qui n'aime pas les poèmes ? Un poème en vers... Un poème ! Elle dit se qui lui vint à l'esprit:
- Bonsoir, mes belles, roses et violettes,
Au milieu d'arbres si grands, ne vous sentez-vous pas enfants ?
Si petites, vous êtes charmantes, tellement jolies dans cette forêt verte,
Quels sont vos secrets pour être si merveilleuses, je vous envie tant...>>
Elle n'eut pas le temps de finir qu'une fleur s'exclama "Arrête ! Trève de compliments !". Armelina, amusée et étonnée se tût.
<< Que veux-tu savoir, jeune fille ? Tu n'as pas l'air sûre de toi !
- Non, je ne le suis pas. J'ai besoin de bons conseils, de votre part à vous, mes amies.
- Ah, oui. Nous t'écoutons depuis avant. Pourquoi rester ici ? Il ne te reste plus rien ! Tu n'as même pas d'amis...
- Mes amies sont les fleurs !, s'exclama Armelina
- Mais nous sommes tes seules amies. Ne reste pas là. Cela ne sert à rien. Tu as cédé à la tentation...
D'un seul coup le chat arrêta son monologue et s'exclama :
- Tu as tué ton père !? Ca y est ?!, puis il se mit à rire.>>
Il s'arrêta progressivement, puis essuya des larmes venues sur sa joue quant il s'esclaffait.
<< Ouuh c'était si prévisible !, continua le chat, en soufflant. En effet, tu as une forte personnalité, quant on veut, on peut ! Haha !, il se remit à rire.>>


Dernière édition par Flower Quinn le Ven 25 Fév - 5:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gentleman Murderer
Admin
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 22
Localisation : Néant.

MessageSujet: Au bord du merveilleux, Partie 2.   Sam 12 Fév - 1:13

Armelina se sentit d'un seul coup seule au monde. Oui, elle avait tué son père. Mais y avait-il une raison ? Eh bien non, aucune. Juste une impulsion, venue lors d' une soirée tranquille, sans tracas. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas tué, étrange, non ?
La dernière fois, ce fut un massacre, un vrai de vrai. Mais c'est une autre histoire !

<< Allez, dit le chat, Viens ! Tu n'as plus rien !, continua-t'il en souriant
- Je... Je ne...>>
Le chat la regarda d'un air méchant, irrité. Ce qui interrompu la jeune fille dans son élan.
<< Ne dis plus JAMAIS que tu ne sais pas ! Tu sais ce qu'il y a dans ta tête, non ?!, continua-t'il énervé, Je t'offre un monde pour toi ! Tu auras TOUT ! Des amis, pas seulement des fleurs ! Imbécile !
- Stop ! Arrêtez ! Je... Je viens avec vous !
- Merveilleux !, vint à nouveau un sourire plein de dents sur son visage, Alors, nous partons !
- Mais d'abord...
- D'abord quoi ?!, dit le chat, irrité de nouveau >>
D'abord, elle devait dire adieu à tout ce qu'elle connaissait ici. 16 années d'histoire, de tristesse. Mais... Il fallait dire adieu à tout. C'était comme ça dans sa tête, comme ca qu'elle fonctionnait. Les objets pour elle étaient comme des êtres vivants. Elle s'en alla en courant, dans le sens opposé du passage. Elle courait vers sa grande maison. Armelina allait dire au revoir, pour toujours, à sa maison chérie. La seule chose qu'elle chérissait ici, à part les fleurs. Son père elle l'aimait aussi, elle l'a aimé. Mais il était mort maintenant, cela faisait une semaine. Adieu, animaux de la forêt. Adieu, oiseaux du quartier. Adieu... Adieu tout ce qui se trouve ici, chez elle.
Elle coutinuait de courrir. Le chat la poursuivait, rapidement. Voyez le tableau, il l'a suivait dans la foret, à grande vitesse, tel une ombre suivant son propriétaire, mais lui la suivait d'arbre en arbre.

<< Où vas-tu !?, cria le chat à Armelina, continuant de courir, essoufflé
Armelina ne disait rien, elle courait, simplement. Elle courait vers sa maison.
- Je... Je te préviens ! Si j'ai fait tout cela pour rien je...>>
Puis Armelina s'arrêta de courir. "Tout cela ?".
<< Tout quoi ?
- Je, euh... Hein ?, répondit le chat, confus. Je... Je t'ai dis... ?
- Qu'as-tu fais ?!, commença à s'énerver Armelina
- Je... rien du tout ! Enfin, si ! J'ai essayé de te convaincre ! Pour rien !
- Mais non ! Je vais y aller ! Mais tu me ment !
- Qu- Comment !? Tu me tutoies !?, s'énerva aussi le chat
- Oui ! Tu n'es qu'un chat !
- Ah oui ?! Eh bien tu as raison !, haussa-t'il la voix
Armelina avait soudain le cœur qui battait fort, très fort. Elle commença à avoir peur. "Il a raison?", raison de quoi? Tous les bruits s'arrêtèrent, d'un coup. Les oiseaux, le vent. Le temps s'était arrêté. Le chat disparut deux secondes et son visage réapparut à un centimètre de celui d'Armelina :

- C'est moi qui t'ai obligée à tous les tuer !



A présent Armelina O'Celrose gisait sur le sol

--------------------------------------------------------------------------------------------
Vous pouvez insérer vos personnages dans cette histoire à partir de maintenant, l'histoire continue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoene
Admin
avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Au bord du merveilleux, Partie 1.   Sam 12 Fév - 12:54


La suite se déroule ici: http://underland-world.forumactif.com/t126-au-bord-du-merveilleux-suite#1025

Toutes les explications se trouvent à la fin du texte.

_________________


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Phoene - Philatéliste Internet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underland-world.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au bord du merveilleux, Partie 1.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au bord du merveilleux, Partie 1.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un certain bord de mer...
» Partie de plaisir
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» ce merveilleux mot Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPG in Underland :: RPG Alice In Wonderland :: Au bord du terrier du lapin blanc-
Sauter vers: